Investissements INFRABEL à Berchem-Sainte-Agathe : Benoît CEREXHE appuie pleinement le bourgmestre Riguelle et met en garde contre des projets qui menacent l’emploi des Bruxellois

Le chef du groupe CDH au Parlement régional bruxellois, Benoît CEREXHE, partage pleinement la très vive réaction du Bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe, Joël Riguelle, à propos des chantiers projetés par Infrabel sur le territoire de sa commune.

Pour Benoît CEREXHE, l’accessibilité des zones de développement économiques, qu’elles soient situées sur le territoire régional bruxellois ou à sa périphérie, est devenue un enjeu majeur, vital même, des politiques de mobilité et d’aménagement du territoire. C’est déjà dans ce cadre que Benoît CEREXHE a très fermement plaidé, lors des négociations relatives au nouveau contrat de gestion de la STIB, pour une meilleure desserte par les transports publics des zonings économiques de la Région, et plus particulièrement ceux situés à Neder-over-Heembeek et le long de l’avenue Marcel Thiry à Woluwe-Saint-Lambert.

Pour Benoît CEREXHE, « Joël Riguelle a mille fois raison de s’inquiéter des problèmes d’engorgement de la mobilité automobile vers les sites économiques touchés par ce projet, à savoir la Zone d’Activité de la Rue de la Technologie et son prolongement vers le futur zoning SDRB de la vallée du Molenbeek».
«Certains ne prennent pas suffisamment conscience de ce que la réduction d’accessibilité des sites d’activités économiques fait peser une épée de Damoclès de plus en plus lourde sur l’emploi, bruxellois en l’occurrence. La décision du gouvernement flamand de développer, poursuit Benoît CEREXHE, de nouvelles lignes de tram dans le Brabant flamand pour mieux desservir les zonings industriels situés dans le Nord et au nord de Bruxelles montre à quel point cet enjeu est devenu de la plus haute importance stratégique : si les emplois créés à Bruxelles et dans l’hinterland bruxellois ne sont pas physiquement accessibles aux Bruxellois, ils seront demain plus facilement occupés par ceux qui y ont un accès plus facile, à savoir ceux qui n’habitent pas la Région Bruxelloise ».

Le groupe CDH au Parlement bruxellois invite avec insistance les organes de décision d’Infrabel de mieux tenir compte des remarques et demandes légitimes formulées par des communes bruxelloises lors des concertations et enquêtes publiques. Benoît CEREXHE demande qu’en l’occurrence le projet soit revu et demande au Gouvernement bruxellois d’exercer toute son autorité pour le faire amender.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>