« Reynders joue les matamores dans la presse mais les toutous au conseil d’administration de la SNCB ! »

Réaction de Benoît CEREXHE aux déclarations de Didier Reynders sur le RER.

Benoit CEREXHE, chef du groupe cdH au Parlement bruxellois, a lu avec beaucoup « d’amusement , si ce n’est de l’agacement » l’interview accordée ce matin par Didier Reynders au Soir dans laquelle le tout nouveau président du MR bruxellois dit vouloir le RER à Bruxelles pour 2020.
Benoît CEREXHE s’étonne de cette prise de position d’une personnalité qui affirme vouloir jouer un rôle important à Bruxelles… Le terme de 2020 pour le RER à Bruxelles est en effet contraire à toutes les positions défendues jusqu’à présent par les Bruxellois, qui ont toujours plaidé pour que la mise en œuvre du RER à Bruxelles soit effective en 2018 au plus tard. « Le néo-Ucclois Didier Reynders semble prendre connaissance de dossiers dont il n’avait jamais soupçonné l’existence jusqu’à présent », continue Benoît CEREXHE.

Benoît CEREXHE rappelle par ailleurs que seuls les administrateurs cdH au CA du groupe SNCB ont refusé de marquer leur accord au Projet de Plan d’Investissement de la SNCB tel que discuté actuellement. « Où étaient les administrateurs du MR lors de l’adoption par le groupe SNCB de ce PPI ? », s’étonne Benoît CEREXHE. « Il est profondément choquant de voir que le MR a accepté le PPI tel que proposé par le Groupe SNCB, lequel prévoit le RER pour 2025, et entendre aujourd’hui l’un de ses dignes représentants – vice-Premier ministre fédéral tout de même – jouer les matamores dans la presse en exigeant des choses qu’il a lui-même ratifiées ».

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>