Charles Picqué: le bâtisseur, le garant et le capitaine de la Région bruxelloise

1

Dernière séance parlementaire de Charles PICQUE comme Ministre-Président : Benoît CEREXHE salue la « Belette courtoise » qui fut non seulement le père fondateur de la Région, mais aussi et surtout son bâtisseur, son garant et son capitaine.

Le groupe CDH, par la voix de son chef de groupe Benoît CEREXHE, tient, en cette journée du 3 mai 2013, journée de dernière séance parlementaire de Charles PICQUE comme Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale , à saluer et remercier chaleureusement – et avec émotion – celui qui durant ces 25 années a été la première et meilleure incarnation de la Région bruxelloise, cette force tranquille qui aura permis de faire en sorte que se construise ce que d’aucuns, en 1989, croyaient impossible et continuent de vouloir rendre impossible : l’existence pleine et affirmée d’une Région bruxelloise, à l’égal des deux autres Régions du pays, qui a su réussir cette merveilleuse alchimie de se doter, malgré ses composantes linguistiques, malgré les défis énormes à relever, d’une véritable identité régionale dans laquelle Bruxellois flamands et Bruxellois francophones ont pu puiser l’énergie positive pour faire vivre, développer et reconnaître l’originalité et la pertinence d’un projet politique régional bruxellois au profit premier des habitants de la Région, et ce sans négliger l’importance que représente Bruxelles pour le développement économique des deux autres Régions du pays.

DSC_4006Pour Benoît CEREXHE, « Charles PICQUE a été non seulement le père fondateur de la Région bruxelloise, il en a été aussi le bâtisseur, le garant et le capitaine qui a su asseoir et faire respecter l’institution tant par ses habitants que par la classe politique flamande et wallonne. Charles PICQUE a consacré la totalité de sa vie politique à Bruxelles et aux problématiques que traversent les villes : la durée et l’intensité avec laquelle l’action de Charles PICQUE s’est inscrite dans le temps laissera à jamais une trace indélébile dans la poursuite d’un projet régional bruxellois vivant, digne, fier de ce qu’il est aujourd’hui et sera demain : une Région à part entière, qui, quel que soit le destin de notre pays, a été, est et veut rester l’indispensable trait d’union entre les deux autres Régions du pays ».

Le groupe CDH au Parlement bruxellois souhaite à Charles PICQUE, à l’occasion de cette dernière séance parlementaire comme Ministre-Président, de pouvoir, dans ses fonctions de parlementaire et de bourgmestre de Saint-Gilles, continuer de défendre le projet régional bruxellois face aux attaques répétées de ceux qui refusent de considérer Bruxelles comme une Région-à-part-entière-avec-des-citoyens-à-part-entière et n’envisagent le devenir de la troisième Région du pays que sous tutelle expresse des autres entités fédérées.

En guise de clin d’oeil, Benoît CEREXHE conclut : « Le totem scout de Charles PICQUE était ‘Belette courtoise’. Totem a rarement été aussi pertinent : la belette se caractérise en effet par son énergie et son volume d’activités. Quant à la courtoisie, Charles PICQUE en aura été, comme Ministre-Président et comme homme politique, le plus parfait ambassadeur, sachant écouter, dialoguer, convaincre, sans jamais verser dans l’invective, l’irrespect et la tyrannie des petites phrases perfides. »

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>