Une nuit passée avec Charles Picqué

dh_20130506_nam_infoge_002_pdf_L

A l’occasion du départ de Charles Picqué en tant que ministre-président de la Région bruxelloise, la DH rassemble les souvenirs de ceux qui l’ont cotoyé. Voici le mien.

J’ai le souvenir d’une nuit particulièrement cocasse, en 2004 au 16 rue de la Loi, lors de laquelle Guy Verhofstadt, alors Premier ministre, avait quasi séquestré, pendant près de 27 heures, une partie du gouvernement bruxellois pour tenter d’obtenir un accord sur les nuisances sonores. Pendant la nuit, Charles, de par sa grande taille, ne parvenait pas à trouver une position confortable pour récupérer un peu. Comme il ne parvenait pas à fermer l’œil, il ne s’est pas fait prier pour nous divertir avec des blagues potaches. Au petit matin, il s’est racheté en nous faisant apporter des croissants. La stratégie de Verhofstadt de nous affamer n’avait pas réussi !

 

Les souvenirs des uns et des autres sont rassemblés ici

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>