Le péage urbain, une fausse bonne idée

Mettre le péage urbain aux frontières de la région bruxelloise, c’est une fausse bonne idée. Que va-t-il se passer? Il y aura, j’en suis sûr, une délocalisation des entreprises en périphérie. Si demain, on crée cette forme de taxation, que devra payer soit l’employeur, soit l’employé, les entreprises feront vite leurs comptes et calculeront le différentiel fiscal entre la périphérie et Bruxelles.

 

On ne peut pas comparer Bruxelles à Londres ou Stockholm. Londres n’est pas une ville enfermée dans un carcan institutionnel. Si une entreprise se déplace en périphérie, cela n’a pas les mêmes conséquences que si une entreprise quitte Bruxelles pour la périphérie.

 

D’autre part, ce qui est vrai pour les entreprises l’est également pour le commerce: on souffre déjà de la concurrence des centres commerciaux.

 

On peut par contre discuter d’un péage urbain dans la zone RER. Le péage urbain doit servir à changer les comportements en termes de mobilité, et à désengorger Bruxelles.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>