Les jeunes Bruxellois auront-ils demain la possibilité encore de vivre et d’habiter dans la Région où ils ont grandi ?

Le baromètre trimestriel des notaires vient de paraître. Si les prix sont stables dans notre pays, ils continuent de progresser très sensiblement à Bruxelles, puisque en un trimestre, le prix moyen des maisons a progressé de 3,7 % et celui des appartements de 5%. Cette évolution a de quoi nous inquiéter : il est chaque trimestre plus difficile, voire impossible, de devenir propriétaire à Bruxelles.

Les jeunes Bruxellois auront-ils demain la possibilité encore de vivre et d’habiter dans la Région où ils ont grandi ? De même, le différentiel avec la périphérie continue de s’accroître ! 
Il est urgent – au-delà de la construction de logements publics pour les faibles revenus – de mobiliser des moyens beaucoup plus importants pour permettre aux jeunes et aux classes moyennes d’acheter un bien à Bruxelles et de devenir propriétaire de leur habitation : crédit à taux réduit, exonération du précompte immobilier, réduction des droits d’enregistrement, …

A mettre d’urgence à l’agenda politique ! Le maintien sur Bruxelles d’une classe moyenne est une question de survie financière de notre région …

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>