Woluwe-Saint-Pierre vote une motion relative à l’élargissement du ring

ring

Lors du Conseil Communal du 17 décembre 2013, Woluwe-Saint-Pierre a adopté une motion regrettant le projet d’élargissement du ring tel que décidé unilatéralement par le gouvernement flamand.

La majorité (abstention du MR et du PS) a voté un texte demandant que ce projet soit débattu dans le cadre de la « communauté métropolitaine ». L’accord de la 6e réforme de l’Etat prévoit que c’est au sein de cet « communauté métropolitaine » que se tiendra « la concertation entre les trois Régions relative à la mobilité, à la sécurité routière et les travaux routiers de, vers et autour de Bruxelles ». « Le fait de fermer ou de rendre inutilisables les accès et sorties du ring fera l’objet d’une concertation préalable » prévoit le texte.

C’est la raison pour laquelle Woluwe-Saint-Pierre demande l’organisation immédiate d’une concertation structurelle relative à l’opportunité d’un éventuel élargissement du ring et aux mesures de réduction de la pression automobile dans et autour de Bruxelles. Le Conseil communal demande également la réalisation d’une étude d’incidence en termes d’environnement, de santé et de mobilité d’un tel élargissement.

A défaut de concertation concluante entre les Régions, Woluwe-Saint-Pierre demande au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale de déposer un recours auprès des instances juridiques nationales et européennes.

Benoît CEREXHE, bourgmestre : « En l’état, ce projet du gouvernement flamand à 380 millions d’euros n’aura qu’un faible impact sur la fluidité du trafic. De plus, il manque un aspect fondamental : une vision globale de la problématique de la congestion routière. Le projet de l’élargissement du ring ne se préoccupe que très peu, voire pas du tout, des intérêts de la Région bruxelloise. Les questions de mobilité autour de Bruxelles nécessitent des solutions tri-régionales or, ici, la Flandre a décidé de faire cavalier seul avec, pour objectif à peine voilé de développer tout un pôle économique en dehors de Bruxelles, sur l’axe Bruxelles-Malines-Anvers et excluant la capitale. Economiquement, c’est une hérésie ! »

Antoine BERTRAND, Chef de Groupe ECOLO-GROEN au conseil communal, à l’initiative de cette motion: «Cette proposition du gouvernement flamand va à l’encontre de toute une série de directives, concernant notamment l’évaluation des incidences de certains projets sur l’environnement, ou encore les limitations imposées d’émission de dioxyde d’azote. Dans ce projet d’élargissement du ring, on ne réfléchit pas à la diminution de la pression automobile, on l’organise. Il faut, avant toute chose, travailler pour qu’il y ait moins de voitures sur le ring et concentrer les moyens de l’accord de coopération Beliris sur des projets relatifs à la mobilité, à la création rapide de l’extension Nord du métro, et aux politiques de désengorgement de la région bruxelloise, notamment vers plus d’investissements visant un report modal vers les transports en commun ».

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>