Explosion du nombre d’exonérés fiscaux à Bruxelles

La taxe régionale stagne, malgré le boom démograhique de la capitale. Chef de groupe CDH au Parlement bruxellois, Benoît Cerexhe interrogeait à ce sujet le ministre régional du Budget, Guy Vanhengel (Open VLD). Benoît Cerexhe s’étonne que, malgré la forte augmentation de la population bruxelloise, les revenus de la taxe régionale qui, théoriquement, touche la plupart des ménages de la capitale, n’évoluent pas à la hausse. Le nombre de ménages normalement contributeurs augmente alors que les recettes de la taxe diminuent, en raison de l’explosion du nombre d’exonérés fiscaux.

Benoît Cerexhe rappelle que c’est le niveau fédéral qui détermine le statut d’invalidité sur base duquel la Région perçoit cette taxe. « Les exonérations augmentent trois fois plus vite que le rythme de croissance des ménages contributeurs », explique-t-il ce mercredi matin dans La Libre Belgique . Il avance également une autre explication : le nombre de PME et indépendants qui augmente ou le rapatriement des activités économique à leur domicile faute de pouvoir louer des bureaux à l’extérieur.

Entre autres problèmes, le député pointe le nombre de taxes qui ne sont jamais payées malgré les procédures de rappel (10 %). « Seuls 57 % des ménages payent cette taxe régionale, indique-t-il. Compte tenu de son rendement, je crois que celle-ci mérite une évaluation globale. »

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>