Le cdH de Bruxelles regrette la suspension des mesures décidées par Melchior Wathelet

cdh bruxelles

Joëlle Milquet, Benoît Cerexhe, Céline Fremault, Francis Delpérée et André du Bus, au nom du cdH de Bruxelles, regrettent profondément que, en conséquence de la décision unilatérale du gouvernement flamand, les mesures décidées par Melchior Wathelet soient suspendues alors qu’elles amélioraient immédiatement dès vendredi la vie des nouveaux survolés, augmentaient en outre les heures de nuit, diminuaient le trafic de jour de 50 % et renforçaient le contrôle.

Ce recours est d’autant plus dommageable que le Secrétaire d’Etat avait agi dans le cadre des accords en les améliorant et avait pris des solutions raisonnables mais efficaces.

Le cdH de Bruxelles aurait aimé avoir une expression plus claire de soutien, depuis ces deux jours, des autres francophones qui demandaient pourtant à grand fracas des améliorations du plan depuis des semaines.

Enfin, pour tous ceux qui disaient que c’était si simple de changer les routes et qu’« il n’y a qu’à », peuvent dès lors comprendre combien décider dans ce dossier est complexe et difficile en raison de son caractère communautaire.

Nous devons maintenant préparer avec tous les riverains les mesures structurelles fortes à négocier dans le prochain gouvernement imminent pour diminuer drastiquement le survol de Bruxelles. Nous allons y mettre toutes nos énergies. Une réunion avec les associations de riverains et le président du SPF Mobilité aura lieu dès lundi.

Au nom du cdH de Bruxelles, Joëlle Milquet, Benoît Cerexhe, Céline Fremault, Francis Delpérée et André du Bus, remercient Melchior Wathelet pour ses efforts.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>