Survol de Bruxelles : la première « dépantalonnade » du MR

Benoît Cerexhe, chef du groupe cdH au Parlement bruxellois, a lu ce matin avec consternation et désolation les projets du formateur francophone en matière de survol aérien au départ à l’arrivée de l’aéroport de Bruxelles-National. Le « Plan Michel », qui consisterait selon La Libre Belgique de ce matin à en revenir purement et simplement à la situation d’avant le 6 février 2014, sans autre contrepartie que la promesse d’une nouvelle négociation à moyen terme d’un nouveau schéma d’utilisation des pistes et des routes tant au décollage qu’à l’atterrissage, s’apparente, pour Benoît Cerexhe, à une première et très symbolique renonciation des négociateurs francophones face à la Flandre. « Même si la situation actuelle n’est plus tenable tant en ce qui concerne les décollages que les atterrissages, le ‘Plan Michel’ est une véritable capitulation en rase campagne, une ‘dépantalonnade’, au détriment de la Région bruxelloise, sans même la moindre avancée en ce qui concerne le prolongement de la nuit, la limitation du nombre de mouvements à Zaventem, le renvoi du fret et du low cost vers les aéroports régionaux », s’insurge le chef de groupe cdH au Parlement bruxellois. « Le MR se présente dans ces négociations fédérales comme le rempart des intérêts francophones ;  à la première discussion un peu touchy, Charles Michel a montré les limites et toute la mollesse de sa prétendue résistance », dénonce clairement Benoît Cerexhe.Le chef de groupe CDH au Parlement bruxellois rappelle que les partis flamands qui forment la majorité bruxelloise – dont l’Open VLD et le CD&V avec lesquels traitent aujourd’hui le président du MR – ont avalisé un accord de gouvernement qui réclame explicitement la réduction globale des nuisances aériennes au-dessus de la Région bruxelloise. « Le retour à la situation d’avant le 6 février ne diminuera pas le nombre d’avions survolant la capitale ; faire croire aux Bruxellois et aux francophones dans leur globalité qu’une négociation dans un second temps (mais quand ?) permettra d’obtenir des partenaires flamands qu’ils acceptent, à des encablures rapprochées des prochaines échéances électorales, que des communes flamandes, pourtant moins densément peuplées que les 19 communes bruxelloises, soient davantage survolées, est un leurre magistral, le miroir aux alouettes», incrimine le député-bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre.

Benoît Cerexhe rappelle que le retour à la situation d’avant le 6 février ne peut en AUCUN cas être une solution. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre rappelle en effet que le plan de 2008-2010, avalisé par tous les partis francophones (à l’exception d’Ecolo) –et donc par le MR -, faisait suite à une série de décisions de justice qui forçaient les autorités en charge de la politique aéroportuaire à en finir définitivement avec le Plan Anciaux qui concentrait les nuisances aériennes sur l’Oostrand tout en préservant les communes flamandes de la périphérie nord de notre Région.« En revenir  la situation antérieure, c’est aller à l’encontre de ces décisions de justice », prévient Benoît Cerexhe, bourgmestre d’une des communes de l’Oostrand, qui étudiera, le cas échéant, toutes les pistes juridiques possibles pour faire appliquer le droit et les décisions antérieures de justice.

Pour Benoît Cerexhe, la seule solution consiste à supprimer, comme le prévoit explicitement l’accord de gouvernement bruxellois, les routes actuelles tout en les remplaçant par de nouvelles qui survolent les zones les moins densément habitées (la route du Ring, la Zulu, la route Ikea, Nossegem par exemple…) et en étendant de 22h à 7h la plage horaire durant laquelle Bruxelles n’est pas survolée.

Benoît Cerexhe, chef du groupe cdH au Parlement bruxellois, a lu ce matin avec consternation les projets du formateur francophone en matière de survol aérien au départ à l’arrivée de l’aéroport de Bruxelles-National.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>