Newsletter n°15 – Woluwe-Saint-Pierre – DECEMBRE 2016

Chers habitants, chères habitantes de Woluwe-Saint-Pierre,
L’année 2016 s’achève et je dois bien avouer que je suis quelque peu inquiet. Inquiet car nous venons de vivre une année terriblement bouleversante. Elle est d’abord dramatique avec ce 22 mars 2016, à jamais frappé du sceau de l’horreur mais également de l’incompréhension, de l’interrogation, de l’intolérable, de l’inacceptable. Les attentats perpétrés à Brussels Airport et à Maelbeek nous ont rappelé combien l’obscurantisme et les idées radicales peuvent faire basculer notre modèle de vie, (notre volonté) démocratique. Un modèle dont les valeurs basées sur le respect, la tolérance, le dialogue, l’acceptation de l’autre et de ses différences se retrouve brusquement en déséquilibre instable avec l’émergence de plus en plus nette de leaders populistes.
Ces deux évènements majeurs marquent les profonds changements de notre société en quête d’une nouvelle identité pour elle-même mais aussi et surtout pour nos enfants et les générations futures. En tant qu’homme politique, mon devoir est d’analyser cette situation, de me remettre en question et de me poser les bonnes questions. Parmi celles-ci : La démocratie représentative fonctionne-t-elle encore correctement? Pourquoi et comment les citoyens sont-ils devenus si méfiants à l’égard des élites et des décideurs? Ces derniers, peuvent-ils encore retrouver leur confiance? Quelles sont les alternatives? L’économie participative, concertée, partagée, est-elle le chemin vers demain? Comment l’intégrer au modèle actuel d’économie de croissance permanente?
De ces évènements, de cette crise identitaire globale, de cette mutation profonde qui s’opère, là, maintenant, qu’on le veuille ou non, je dois tirer les leçons afin de comprendre les nouvelles manières d’envisager l’avenir et, nous permettre de continuer à agir en paix pour tous citoyens.
Cette nécessaire introspection ne doit pas nous empêcher d’agir et de poursuivre le développement de notre commune comme je me suis engagé à la faire depuis ma prise de fonction. C’est pourquoi le travail se poursuit inlassablement, sans relâche et toujours plus intensément! Plus encore qu’avant, l’action et le mouvement m’apparaissent comme des valeurs, mes valeurs, incontournables. Rien qu’au cours de ces 3 derniers mois, à Woluwe-Saint-Pierre, nous avons :
-obtenu le permis d’urbanisme, avec l’aval des commerçants, des maraichers et des riverains après une longue et enrichissante concertation, pour le réaménagement nécessaire de la place Dumon. En savoir plus
 
-finalisé la rénovation de la piscine olympique du complexe Sportcityet de ses vestiaires afin de réaliser des économies d’énergie, de mieux sécuriser le bassin et d’offrir un meilleur accueil aux 400 000 nageurs annuels. En savoir plus
 
-inauguré le tout nouveau terrain synthétique de hockey du Wolu Sports Park. Avec l’aide de la Région, notre commune répond ainsi au déficit d’infrastructures dont souffre le grand Bruxelles vis-à-vis d’un sport en plein essor. En savoir plus
 
-lancé à notre initiative, en collaboration avec la Région, un processus participatif autour de l’important projet régional de lotissement sur le champ des Dames Blanches. Si le terrain est une propriété régionale, il est de mon devoir de Bourgmestre de protéger ses riverains. C’est pourquoi nous avons émis de nombreuses conditions à la réalisation de ce projet dédié au logement. En savoir plus
 
-maintenu, pour 2017, la fiscalité communale au taux le plus bas de l’ensemble des communes de la Région bruxelloise, à l’exception d’Auderghem. Soit le maintien à 6% de l’Impôt sur les personnes physiques (IPP) et du taux de 2.200 centimes additionnels au précompte immobilier (PRI). En savoir plus
 
-constaté et veillé à ce que le réaménagement du boulevard de la Woluwe avance selon le calendrier fixé par l’entrepreneur. Ce projet régional, qui permettra la création d’un boulevard urbain mieux adapté aux usagers faibles et la prolongation du tram 94, doit s’achever lors du premier trimestre 2018.
Je terminerai cette lettre en vous souhaitant d’excellentes fêtes de fin d’année. 2016 restera comme une année charnière, 2017 et les suivantes doivent être celles du renouvellement.
Votre bourgmestre, Benoit Cerexhe
 

En savoir plus:
 
LA FUTURE PLACE DUMON
 
Début octobre, la Région a délivré à la commune le permis d’urbanisme pour le réaménagement de la place Dumon.
C’est une excellente nouvelle ! Ce projet phare, qui figurait déjà dans la note de politique générale de la majorité, pourra être réalisé dans des délais record puisqu’il sera finalisé avant la fin de la législature.
Les travaux débuteront en effet fin février 2017 pour se terminer début décembre 2017. Vos commerces resteront accessibles durant cette période.
Pour rappel, ce projet répond à deux objectifs majeurs. Premièrement,
le renforcement de l’attractivité commerciale du quartier de Stockel.
Les signaux actuels témoignent en effet d’une perte de vitesse : augmentation du nombre de cellules commerciales vides et diminution de la variété de l’offre. Pour les autorités communales, un travail sur la qualité de l’espace public est une des clés qui contribueront à enrayer cette tendance.
Deuxièmement, cette place se doit de retrouver sa vocation première: être une place publique, un lieu de rencontre où se crée du lien social et se développent des activités contribuant, elles aussi, à renforcer l’attrait pour le quartier. Par ailleurs, nous sommes très heureux d’annoncer que le projet recueille désormais l’adhésion du plus grand nombre: riverains, commerçants, maraîchers et forains de Stockel. Après les avoir rencontrés à de nombreuses reprises et entendu leurs remarques, le Collège a fait évoluer le projet et a trouvé une solution qui agrée tout le monde, notamment en augmentant de manière importante le nombre de places gratuites de courte durée (30 minutes maximum): il y aura 75 emplacements, dont 40 maximum sur la place au moment des pics d’activité des commerces.
LA PISCINE A SPORTCITY
 
 
Sportcity est le plus grand complexe multisports de la Région bruxelloise, drainant chaque année un million de visiteurs. À elle seule, la piscine en accueille 400.000 par an, ce qui en fait le deuxième bassin le plus fréquenté de tout le pays. Elle est également l’une des six piscines olympiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 55 écoles fréquentent le bassin de Sportcity. Les infrastructures comprennent un bassin olympique de 50m de long (divisible en deux), qui contient 3.000.000 de litres d’eau (soit 3000 m³), un espace pour les tout-petits (baby pool), mais aussi un grand toboggan et un solarium.
Des infrastructures de cette taille, fréquentées par autant de visiteurs, nécessitent bien sûr un soin régulier. Ainsi, tous les deux ans, un gros entretien de la cuve en inox du bassin est réalisé afin d’en garantir la performance. Tous les 10 ans, un entretien spécifique vise à remplacer la masse filtrante du système de filtration. Cet été, des travaux d’investissement importants se sont ajoutés à ces deux entretiens.
Ils ont permis non seulement d’améliorer le confort des sportifs,
mais aussi de conformer la piscine aux toutes dernières normes en vigueur. Le chantier a nécessité l’intervention de 12 sociétés différentes, aidées par les ouvriers communaux, le tout coordonné par le directeur du centre sportif et le personnel technique du département Bâtiments & Energie. La parfaite collaboration de tous ces acteurs a permis de terminer les travaux en un temps record. La piscine, fermée depuis le 28 juin,
a rouvert en effet le 5 septembre, à temps pour la rentrée scolaire et sportive. Le coût global des rénovations se chiffre à 1,2 millions d’euros.
Des rénovations qui ont permis d’équiper le solarium d’éclairage LED, de placer des panneaux photovoltaïques sur la toiture du hall omnisport et d’installer un système de traitement de l’eau par UV. A côté de tous ces investissements visant à réaliser des économies d’eau et d’énergie, un nouveau système anti-noyade fait de 24 caméras renforce la sécurité du bassin, les cabines des vestiaires ont été entièrement remplacées pour plus de confort et le baby pool s’est agrandi.
LE TERRAIN HOCKEY AU PARC DE LA WOLUWE
 
Le nouveau terrain de hockey du parc de Woluwe a été inauguré le 23 octobre dernier. Cette surface synthétique, dernier cri et déjà qualifiée par plusieurs professionnels qui l’ont foulée de « meilleur terrain synthétique de hockey de la Région », est mise dès à présent à la disposition des deux clubs de la commune : l’Orée et l’Ombrage, qui se sont entendus sur un planning d’occupation idéal. Ce nouveau terrain permet de répondre, en partie, à la problématique du manque criant d’infrastructures pour le hockey en Région bruxelloise, alors que ce sport est en plein essor depuis 10 ans. Cette saison, l’Orée enregistre 1414 affiliés et l’Ombrage 923.
 LES DAMES BLANCHES 
 
Le champ des Dames Blanches est une propriété de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (S.L.R.B.). Cela fait plus de 50 ans qu’un projet de construction de lotissement plane sur ce terrain d’environ 100.000 m2. Au mois d’avril dernier, la Ministre régionale du logement, Céline Fremault, a initié les prémisses d’un point qui figure dans l’accord de Gouvernement régional : lancer un nouveau projet d’établissement de logements aux Dames Blanches en partant d’une «page blanche» et en concertation avec les riverains et la Commune.
Suite à cette annonce, le Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Pierre a tenu à souligner qu’il n’accepterait un projet de lotissement du terrain des Dames Blanches qu’aux conditions suivantes :
- consultation régulière et approfondie des riverains et des autoritéscommunales,
-réalisation d’une cité-jardin-éco-quartier-modèle du 21ème siècle,s’intégrant harmonieusement dans les quartiers avoisinants et l’environnement,
-respect de la densité, des caractéristiques architecturales et urbanistiques ainsi que des gabarits des quartiers avoisinants,
-prédominance de logements à la location et à l’achat destinés aux jeunes et aux revenus moyens (car la demande à Woluwe-Saint-Pierre est très forte à cet égard),
-mixité (pas de ghetto),
-intégration de logements intergénérationnels ou groupés, y compris pour personnes handicapées,
-espaces verts, jardins, liaison verte et conviviale entre l’avenue des Dames Blanches et la Forêt de Soignes,
-agriculture urbaine et potagers collectifs, infrastructures collectivesbénéfiques à tout le quartier (crèches, petites infrastructures sportives, plaines de jeux…),
-résolution des problèmes de mobilité (nouvelles voiries, transports encommun, promotion des modes de mobilité alternative comme des parkings et boxes vélos, des pistes cyclables, des stations de voitures et de vélos partagés…),
-prise en compte des problèmes d’écoulement d’eau et d’inondations,
-protection et valorisation des commerçants de Sainte-Alix (ni supermarché, ni commerces concurrentiels)
-et large consensus au sein de la population.
 
Une circulaire toutes-boîtes a été distribuée aux riverains pour leur faire part de ces conditions.
Ce sont les bureaux Agora et Habitat et Participation qui ont été chargés de mener le processus participatif. Le 22 octobre, un « comité de pilotage » a ainsi vu le jour par tirage au sort. 3 candidats riverains issus de trois quartiers concernés quartiers (Corniche Verte, Sainte-Alix et Vieux Quartier de Joli-Bois) ont ainsi été désignés. Le comité participera à la désignation de « l’auteur de projet », elle proposera un « projet-cadre »  et se chargera de coordonner le « processus participatif ».
 IPP & PRI
Il ne vous a certainement pas échappé que cette année votre précompte immobilier (PRI) a considérablement augmenté ! Le PRI, c’est cet impôt régional annuel sur les biens immobiliers, qui permet soit à la Région, soit à la commune, soit aux deux d’augmenter ou de diminuer sa recette.
En ce qui concerne Woluwe-Saint-Pierre, la hausse subie résulte uniquement d’une décision régionale et de la réforme fiscale bruxelloise engagée par le Ministre libéral flamand des finances Guy Vanhengel (Open VLD) ! Le précompte immobilier se calcule à partir du revenu cadastral (RC). Il s’agit d’un revenu imaginaire que gagnerait le propriétaire s’il louait sa maison ou son appartement. Comme ce revenu est établi sur base de la situation en… 1974, on le multiplie par 1,7 pour l’adapter à notre temps. On obtient alors le revenu cadastral indexé. Le montant de l’impôt s’obtient ensuite en additionnant des taux de ce revenu. Il y a le taux pour la Région (1,25%), le taux pour l’agglomération qui est passé de 5 à 12%, et enfin le taux pour la commune qui prend la plus grosse part. Ce dernier taux varie d’une commune à l’autre. Or à Woluwe-Saint-Pierre, nous avons choisi de maintenir ce taux à 2.200 centimes additionnels au précompte immobilier, soit le plus bas de la Région derrière Auderghem! A titre de comparaison : à Molenbeek, le PRI a augmenté de 30%, soit 18% de plus que dans notre commune.
Pour les propriétaires bruxellois qui habitent leur propre logement, cette augmentation est compensée par une prime de 120 euros versée au début de l’année 2017 et l’abandon de la taxe régionale forfaitaire qui s’élevait à 89 euros.
 
 

COMMENT ME CONTACTER ?
Je suis à votre écoute, tous les lundis de 17h à 19h à la Maison communale, Avenue Charles Thielemans 93 – 1150 Woluwe-Saint-Pierre. Il vous suffit de prendre rendez-vous à mon secrétariat au 02/773.05.34. Vous pouvez également me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : benoit@cerexhe.be .
N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux – sur Facebook via la page « Benoît Cerexhe » et sur Twitter via @cerexhe – ainsi que sur mon site internet www.cerexhe.be.
A très bientôt !
    

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes pour formatter vos réactions:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>