Biographie

photos6_portraitNé à Etterbeek en 1961, Benoît Cerexhe vit à Woluwe Saint Pierre depuis ses six ans. Il y est aujourd’hui installé avec son épouse et ses deux filles. Attaché passionnément à sa ville et à sa commune, Benoît Cerexhe y a trouvé ses points de repères et ancré ses racines. « Bruxellois de cœur, je tiens à préserver la qualité de vie de cette ville devenue cosmopolite mais qui a su conserver ses spécificités, dont le bon sens, la chaleur humaine et l’humour » explique-t-il.

Diplômé en droit de l’Université Catholique de Louvain, Benoît Cerexhe est avocat, spécialisé en droit commercial. « J’y ai acquis une connaissance approfondie des rouages de l’économie et un intérêt certain pour les entreprises. Cette expérience du terrain m’a beaucoup appris » explique-t-il. Mais le virus de la politique, il l’a chevillé au corps depuis photos5_portraitde nombreuses années : petit-fils de l’ancien bourgmestre de Malmédy, la politique a toujours été présente dans les discussions familiales. Benoît Cerexhe a, très tôt, ressenti le désir de faire bouger les choses et de s’engager politiquement. C’est ainsi qu’il est devenu le plus jeune conseiller communal de Belgique, à l’âge de 21 ans, en étant élu à Woluwe Saint Pierre. A partir de là, tout s’enchaîne :

  • En 1988, il est nommé échevin de l’Emploi, du Personnel et de l’Informatique à Woluwe-Saint-Pierre et le restera pendant 12 ans. Quand il parle de cette période, c’est en ces termes : « J’ai beaucoup aimé cette expérience de gestion de la vie publique dans la commune, faite de rencontres et de contacts, de petits et grands problèmes à résoudre au niveau local. J’y ai appris l’importance de la ténacité et du dynamisme ».
  • En 1999, Benoît Cerexhe mène la liste PSC lors des élections régionales et préside le groupe régional jusqu’en 2004. Entre-temps, le PSC est devenu CDH, et le parti humaniste est entré dans la majorité à Bruxelles. Benoît Cerexhe est désigné Ministre de l’Economie, de l’Emploi, de la Recherche scientifique, de la lutte contre l’incendie et de l’Aide médicale urgente. Entre 2004 et juillet 2009, il assume également les compétences de président au Collège de la Commission communautaire française, en charge de la santé et de la fonction publique.
  • En 2009, le Ministre est confirmé dans ces fonctions et rempile pour une nouvelle législature avec des compétences élargies et un bloc de compétences plus homogène : se sont adjointes les politiques de Commerce et de Commerce extérieur de la Région bruxelloise. A ces deux compétences nouvelles vient s’ajouter la Formation professionnelle des Classes Moyennes au sein du Collège de la Commission communautaire française, où il conserve les compétences en matière de Santé et de Fonction publique. « J’y vois là la reconnaissance par mes pairs de la qualité du travail accompli entre 2004 et 2009 et l’expression d’un mandat plus affirmé de faire des politiques d’emploi et de soutien à l’économie deux des grandes priorités du gouvernement » explique-t-il alors.
  • 1Elu le 14 octobre 2012 bourgmestre de sa commune, Woluwe-Saint-Pierre, il décide de s’y investir totalement et, en mars, il prête enfin serment. Les rênes du ministère de l’Economie et de l’Emploi sont confiées à Céline Fremault pour le reste de la législature tandis que Benoît Cerexhe rejoint l’hôtel communal de Woluwe-Saint-Pierre. « Qu’est-ce qui motive un ministre à prendre le mayorat de sa commune ? » se demandent certains.  Benoît Cerexhe répond : « On ne fait pas de la politique pour le prestige mais parce que l’on a envie de faire avancer un certain nombre de choses. Ce qui est intéressant au niveau communal, c’est de voir très concrètement le résultat des décisions que l’on prend. On est en contact direct avec la population. Cette proximité, cet aspect humain : voilà ce qui me passionne dans le débat politique ».
    Au sein d’une majorité Woluwe+/FDF/ Ecolo/Gestion communale, le nouveau bourgmestre s’appliquera à la mise en place de multiples projets avec comme objectif, toujours, l’action, la cohésion, l’ambition et la créativité. Au programme : faire de Woluwe-Saint-Pierre une commune modèle et pilote dans toute une série de domaines en mettant constamment l’humain au cœur du projet de la majorité.
  • Dans le même temps, le parti a décidé de confier à Benoît Cerexhe la présidence du groupe CDH au Parlement de la Région bruxelloise. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre continuera également à œuvrer dans l’hémicycle en sa qualité de député bruxellois.